CHARGEMENT
keyboard_arrow_right

Type to search

Un Mauser K98k de Tireur d’Élite « Ersatz »

S’attaquer à la nébuleuse du « Mauser tireur d’élite » allemand de la WWII en cherchant l’oiseau rare pourrait s’apparenter d’une part à la quête du Graal puis d’autre part à participer au tir au pigeon, mais du mauvais côté de la plaque de couche, tant les faux circulent sur le marché. Faute d’exemplaires d’époque, des ersatz (habile reformulation destinée à désigner un exemplaire connu pour être un « faux »), vont délibérément venir donner quelques réponses sur la mise en œuvre de ces armes particulières. Celle-ci ne relève pas de la nature d’un poinçon ou de celle d’un montage, mais d’une technique du tir commune à tous ces matériels. Quant à une prestation balistique élevée au rang du mythe de comptoir, est-il nécessaire de rappeler que ce ne sont là que de simples fusils d’infanterie. Nous entamerons cette modeste étude avec le modèle appelé dans la littérature anglo-saxonne « short side rail mount » ou plus gauloisement « montage latéral court ». (Photo 1)

L’arme

Il s’agit bien entendu d’un authentique Mauser K98k de fabrication CE, le code usine pour JP Sauer & Sohn à Suhldatée 41. Son premier avantage est d’être tout au même numéro et de posséder un canon brillant n’ayant pas subi l’outrage du temps et des hommes. Un protège guidon, une baguette et une bretelle d’époque viennent le compléter. Monture en lamellé-collé, plaque de couche enveloppante et pièces usinées le placent dans la catégorie des fabrications soignées. C’est déjà un premier point positif. La qualité de tir est aussi au rendez-vous comme le révèlera les essais de tir. Inutile de s’attarder sur la description de l’arme, rien de notable n’égaye notre exemplaire (Photo 2).Maintenant, puristes s’abstenir, il est en 8 x 60, un rechambrage non seulement à valeur historique, mais le moins mutilant. En effet, bon nombre de « fusils de guerre » ont été démilitarisés ainsi pour en faire des armes de chasse, en Allemagne à l’issue de la première guerre mondiale. Cette cartouche permet de dupliquer le chargement d’origine pour ce K98ken balle pointue lourde « schweres Spitzgeschoss » (dite s.S.) de 12,8 g. Cette cartouche a donc logiquement permit de civiliser cet ancien combattant au temps obscur où l’on pensait qu’il présentait un risque pour la civilisation judéo-chrétienne et la paix civile. Choix beaucoup plus judicieux que les 8 x 64 S et 8 x 68 S qui ont mutilé à jamais bon nombre de canons authentiques.

Nos abonnements
L'abonnement vous offre l'accès à une bibliothèque d'œuvres en ligne. Celle-ci a vocation à s'accroître de façon régulière et continue. Vous trouverez ici, pour un investissement équivalent à un seul et unique ouvrage papier, une quantité d’informations inégalée et inédite à ce jour.

Offre de Lancement.

30.00€ par Année.

Pour nos premiers abonnés

45€ → 30€ !
Soit 2,5 € par mois
  • Accès à tous nos articles
  • Accès à tous nos livres
S'abonner

    Ne manquez plus rien, vous serez averti par mail de la sortie de nos articles !

    *Nous aussi nous détestons les spams

    Pierre Breuvart

    Tireur. Collectionneur. Militaire de formation. Retraité après 22 ans de service. Réserviste Gendarmerie Nationale (Instructeur tir toutes armes).

    error: Content is protected !!